Cneva.fr » Technique » Soudure TIG: pourquoi l’adopter ?

Soudure TIG: pourquoi l’adopter ?

La soudure TIG (Tungesten innert gas) est une technique de soudure à l’arc, elle a su faire ses preuves dans différents domaines industriels tel l’aéronautique, l’automobile,la tuyauterie industrielle, les semi-conducteur, l’industrie pharmaceutique… Sa propreté, sa finesse et sa qualité visuelle permettent de répondre à des critères d’exigences que d’autres techniques auront du mal à satisfaire. cet article vous permettra de mieux vous familiariser avec la soudure TIG.

Pourquoi passer à la soudure TIG?

  • La fiabilité des soudures obtenues et leur robustesse constituent le point cardinal dans l’argumentaire de vente de cette technique.
  • Sa large gamme d’application en font une technique prisée car en effet, on peut assembler pratiquement tous les types de métaux grâce à cette technique: acier inoxydable, titanium, magnésium, cuivre…
  • A l’aire des intelligences artificielles, le mot clé est automatisation, une mécanique ou un procédé non automatisable est handicapé, ce qui n’est pas le cas de la soudure TIG grâce à sa stabilité et sa motricité qui permet une utilisation dans différentes positions.

Quels sont les défauts de cette technique?

Comme tout procédé novateur, celui ci possède ses défauts qui seront présentés et examinés en les comparant à d’autres procédés, dan notre cas nous prendrons la soudure MIG (Metal inert gas).

  • La soudure TIG est plus coûteuse que celle en MIG et nécessitera un investissement plus important et des équipement plus chers ce qui pourrait constituer un réel handicape au niveau financier. Néanmoins la qualité du travail accompli sera nettement supérieure.
  • La soudure TIG est aussi plus vorace en énergie ce qui n’est pas un point en sa faveur. Qui dit énergie dit forcément argent, un ingénieur devra toujours trouver la solution la moins coûteuse et faire en sorte de minimiser les coûts et le temps de production.
  • Cette technique rencontre quelques difficultés dans un environnement à forte concentration de MES (matières en suspension) ce qui la rend un peu fragile.

On peut aussi répertorier des défaut plus « spécifiques » au domaine de la soudure comme:

  • Un manque total de pénétration: cela veut dire qu’il faut augmenter la courant pour qu’il soit en adéquation avec la vitesse de soudage
  • Grande consommation d’électrode qui peut être le résultat d’un débit trop faible en gaz, d’un diamètre d’électrode inapproprié ou une contamination de l’électrode. Cela peut s’avérer problématique avec le temps mais peut être corrigé par de simples manipulations comme l’augmentation du débit de gaz ou le remplacement de l’électrode par une de taille plus appropriée.
  • Fissuration de la soudure qui représente un problème majeur et qui peut entraîner de gros dégâts et dans le pire des cas, des problèmes de sécurité.

La soudure TIG comporte des défauts comme toute technique mais les avantages octroyés pèsent plus lourd dans la balance, ce qui fait d’elle une excellente technique de soudure.